Nos premières vacances spécial BBQ en Italie

This post is also available in: enEnglish (Anglais)

Au fil des semaines, le site weather.com prenait de plus en plus de place dans l’historique de notre navigateur internet. Cela semblait trop beau pour être vrai : parmi les icônes nuageuses d’un printemps soudainement retrouvé, avec ses pluies si caractéristiques, une petite rangée d’icônes ensoleillées  s’était frayé un chemin entre vendredi matin et dimanche soir, nous ravissant par son originalité. Plus les jours passaient, plus l’effroyable variabilité des prévisions météorologiques semblait laisser place à une certitude. Pas de doute : le soleil nous ferait l’honneur d’être présent durant les trois jours du Campfire Lodge 2018.

Cette introduction nous laisse déjà présager à quel point le week-end que nous préparions ajouterait une page de plus à l’album de nos meilleurs souvenirs. Nous ne savions pas à quoi nous attendre : le Campfire Lodge était tout nouveau en Italie et n’avait été organisé que très rarement dans le reste du monde. Il ne s’agissait plus de gérer le service d’un seul repas, mais tous les aspects de ce que l’on peut appeler des “vacances barbecue”, un week-end entier où les braises et les grils seraient le sujet de toutes les discussions et où l’on ne pourrait apercevoir les étincelles d’un piezo électrique que sous 18 énormes tasses de mochaccino, offertes par Cascina Langa, avec tout ce qui concerne la vie quotidienne d’une structure hôtelière laissée à notre disposition. Seulement un jour après, nous pouvons affirmer avec fierté que le Campfire Lodge fut un succès ou, tourné d’une autre façon, que c’était exactement ce dont on avait rêvé : une expérience épicée, charbonneuse, dont nous avons absorbé toutes les émotions jusqu’à la moelle.

Il s’y est passé tellement de choses qu’il serait difficile de décrire ce que nous ressentions sans expliquer en détail chaque situation. Nous avons donc décidé de nous limiter au récit du Campfire Lodge jour après jour, une chronologie de notre grand week-end à Denice en ne contant que les faits, à la manière d’un petit journal intime :

Vendredi

Nous sommes arrivés à Denice le matin. Faustino était ponctuel et moi, en retard, comme toujours. Cascina Langa se trouve au sommet d’une colline, accessible au bout d’une série de virages en épingles. Dès notre arrivée, impossible de rester impassible devant la vue qui nous était offerte depuis la barrière de l’entrée. L’horizon s’étendait à perte de vue sur les vallées et, en ce jour de beau temps, il était possible d’observer le moindre détail, comme devant une œuvre d’art géante : le clocher d’un minuscule village à plusieurs kilomètres de là, des maisonnettes, des rivières et des routes. Le tout dans un silence surréaliste pour ceux habitués au bruit incessant des grandes villes. Tout simplement magnifique.

Une fois que nous avions pris possession de l’endroit et installé tout notre équipement, il était temps d’accueillir nos premiers invités. L’une des choses que je préfère au Campfire Lodge, c’est l’hétérogénéité des participants : on y retrouve de vieux amis, des personnes ayant simplement suivi un cours à la Grill Academy, ou en ayant juste entendu parler, des familles avec enfants, des entrepreneurs, des docteurs, des avocats, des chauffeurs, des propriétaires de stations-service… Cette diversité fut une réelle richesse quant aux discussions et aux partages des expériences.

Au dîner, nous avons savouré des entrecôtes irlandaises grillées à 35°C, puis 50°C, puis 100°C ainsi qu’un délicieux bœuf à la Florentine cuit au Lodge avec du beurre aux herbes. Pour ceux qui aiment chipoter, le verdict final est, comme souvent, partagé : il y a ceux qui préfèrent ceci, ceux qui préfèrent cela, d’autres encore qui préfèrent autre chose… Voilà ce que je pense : il faut toujours tout essayer et pouvoir avoir plusieurs alternatives. Tout au long du week-end, nous avons travaillé avec l’excellent rub “1836” de chez Sucklebusters, l’une de ses dernières créations. Si vous ne le connaissez pas, je vous le recommande, il est à tomber ! La bière amère Queen of Heart, de chez birrificio Hibu, disponible en pression toute la soirée, se mariait parfaitement aux steaks. Pour ne rien manquer, nous avons organisé une amusante Chicken Wings Party, des saladiers remplis d’ailes de poulet assaisonnées avec l’incroyable rub de finition que nous avions testé dans cet article. Nous avons enchaîné avec du café, des cacahuètes, quelques verres de grappa jusqu’à 2h du matin, en discutant de tout et de rien avec nos vieux et nos nouveaux amis, dans une atmosphère festive et détendue.

Samedi

Nous nous sommes levés tôt ce matin-là. Dès 9h, les invités commenceraient à descendre et tout devait être prêt : on a commencé avec du bacon et des œufs, du Cheddar sur le dessus, le tout cuit sur une plaque en fonte, accompagnés de croissants, de pain grillé et, bien sûr, de beaucoup de café. Ce fut la journée la plus agréable au niveau de la météo. Un ciel parfaitement dégagé et un beau soleil de printemps, pourquoi ne pas manger dehors, sous la superbe pergola dans la cour de la ferme ? Le déjeuner était un churrasco : en plus de la picanha, on pouvait trouver de la maminha, de la fraldinha, de la linguiça, de la costela, du coraçao de frango mariné dans de la bière et de la tomate, sans oublié la feijoada qui mijotait depuis des heures déjà. Notre Rodizio nous a été très utile, sur notre tout nouveau chariot Barktenders, conçu et réalisé par le talentueux Faustino. La bière pression du jour était la Hibu de Horatio Nelson, la très fraiche, fruitée et herbacée California Common. Le repas se termine avec de l’ananas mariné au rhum et au sucre brun puis rôti sur la broche.

L’après-midi s’achève, bien rempli par la longue préparation pour le repas du soir. Il est grand temps de prendre un peu le soleil, de s’étendre sur les coussins dans la cour, voire de faire quelques parties de ping-pong et de baby-foot. Une poitrine de porc croustillante, des saucisses fumées, des ribs de bœuf, des pommes de terre et des tomates cerise au vinaigre balsamique nous attendent pour le dîner. Nous avions également apporté quelques pizzas et focaccias cuites lentement dans le vieux four du village depuis le matin. La proximité avec le Pit Box et le Gateway nous ayant servi à la cuisson suggérait que nous dînions au rez-de-chaussée, dans ce qui était autrefois la cuisine commune, accueillante, confortable et intime avec sa grande table placée en face d’une énorme cheminée. Nous avions décidé d’accompagner ce repas pour le moins copieux d’un bon vin rouge local.

La soirée est magnifique, la température est idéale pour se promener dans le jardin, allumer quelques rocket stoves et caraméliser des brochettes de Marshmallow. Ce dessert classique paraît toujours exagérément sucré, mais personne ne peut s’y refuser ! Nous sommes samedi soir et après un bon café, nous montons dans le salon principal à l’étage et nous installons dans les canapés près du feu où quelques shots de rhum nous attendent. La journée a été longue et cette fois, c’est décidé, nous nous couchons tôt.

Dimanche

Au petit matin, le four est encore chaud. Nous ajoutons quelques bûches supplémentaires, histoire de raviver le feu et le revoilà à température idéale pour faire cuire une bonne fournée de pains pour le petit-déjeuner. Pour ce dernier jour, nous tenons à nous appliquer pour le déjeuner. La focaccia fraîchement cuite accompagnera un long apéritif sur le thème du fumage à froid, préparé la journée précédente et toute la nuit durant : des Smokyr avec du prosecco et des framboises fumées, du saumon fumé à froid et des specks de canard s’accompagnent d’une quantité indéfinie d’arrosticini et de dés de saumon sucrés. L’apéritif était probablement TROP long, nous n’avions pas arrêté de rire, de blaguer en plaisante compagnie sans se rendre compte du temps qui filait. Il était déjà plus de 14h quand nous avons décidé de transformer cet après-midi en un gigantesque repas en combinant le déjeuner et le barbecue américain prévu pour le dîner. Nous avons enchaîné avec des linguine au homard préparées au wok sur un rocket stove, de la poitrine de bœuf primée des fermes Creekstone à tomber par terre, du bœuf rôti au whisky, des ribs façon Kansas City, de la longe de porc, des cuissots de cochon de lait, des poivrons rôtis sur la braise et qui sait ce qui est encore sorti de ces fumoirs !

Nous avons trainé jusque tard dans l’après-midi, discutant autour de la table sous la pergola et savourant le délicieux limoncello fait-maison, apporté par un des participants, jusqu’à ce que les petites icônes de soleil disparaissent fatalement pour laisser place à quelques gouttes de pluie timides sur les pavés menant à la ferme. Avec regret, nous sommes passés au triste moment des remerciements, des au revoirs et des embrassades.

Un par un, nos invités reprirent la route jusqu’à ce qu’il ne reste plus que nous au Campfire Lodge. Nous avons rapidement rangé dans la camionnette les équipements qui restaient et nous sommes retournés pour jeter un dernier regard à Cascina Langa : tout était calme, comme si ce week-end n’avait jamais existé, exactement comme lorsque nous étions arrivés. Seul le cadre semblait plus mélancolique : tout comme les braises, mêmes les couleurs vives du dimanche semblaient appartenir à un autre monde tandis que le ciel retournait à sa longue attente d’un été plus prometteur. Malgré cela, nos visages affichaient un sourire serein, le même que l’on avait cru apercevoir sur ceux des gens qui avaient décidé de participer à cette aventure avec nous.

Cher Campfire Lodge, tu nous as emplis d’émotions inoubliables et d’un sentiment de bien-être qui nous restera longtemps. Tu as bien mérité un peu de repos, tout comme nous. Recharge tes batteries, car l’édition 2019 se prépare déjà dans nos esprits avec un million d’idées et des milliers de projets pour venir s’amuser avec toi, encore et encore. Si j’étais toi, je commencerais dès maintenant à bloquer mon calendrier…

P.S.: Nous remercions tout spécialement Veronica et Andrea pour leurs magnifiques photos.

Marco Agosti
marco.agostini@thebarktenders.com


Get The Latest News

Enter Your Email Below for all the latest BBQ & Smokers News
Subscribe